Accéder au contenu principal

Sélection

Rétrospective 2018 : mai

Voici venu mon mois préféré de l'année...  et ce n'est pas uniquement parce que c'est le mois de mon anniversaire 😉 En mai, la nature est bien réveillée et les floraisons se multiplient, un vrai feu d'artifice !
Pour commencer cet article, cap sur le Jardin de Vasterival que nous avons visité lors de la pleine saison des rhododendrons. Pour lire ou relire l'article dédié, c'est par ici !
Azalée mollis Tapis de pétales de camélia                                       Jolie fougère Troncs de rhododendrons Vue dégagée sur le jardin
Beau mariage entre fougères et rodgersias

En mai, c'est aussi le moment où on peut vraiment constater les dégâts des gelées. Ci-dessous le beau cotinus a perdu toute sa partie gauche, il a d'ailleurs également beaucoup souffert de la sécheresse et aujourd'hui, il n'en reste pas grand chose... Du côté des dahlias, tout ce beau monde est bien réapparu,  les -7°C ne leur ont définitivement pas fait peur !
Quelques mosaïques pou…

Quartiers d'hiver

Au jardin, les fleurs se font rares (et les feuilles aussi d'ailleurs !),
les températures commencent à baisser, il a même fait -1°C pendant deux nuits.
Les dahlias ont cramé, tout comme certaines annuelles.
Il est désormais temps de préparer l'hiver !

C'est partie pour un ramassage des feuilles sportif, pour protéger les massifs.
Les feuilles mortes ont de multiples qualités dont il serait dommage de se priver :
isolation du froid, fertilisation des sols, abris pour nos amis les bêtes...
C'est un vrai cadeau dont il faut profiter.

Voici le massif du magnolia, avec sa belle couverture d'hiver

 J'ai rapatrié les feuilles du gingko du fond du jardin pour mieux en profiter... 
après tout, c'est dans les tons du massif !

Dans le jardin, les dahlias restent en terre l'hiver. 
Jusqu'ici, pas de soucis, ils sont tous revenus.
Cette année, j'en ai planté pas mal de nouveaux et j'espère qu'ils feront de même.
En tous cas, double couette pour eux !


Parfois, les feuilles ne suffisent pas, ou en tous cas, on préfère assurer nos arrières.
Mieux vaut prévenir que guérir, n'est-ce pas ?

J'ai donc protégé les petites plantes que j'ai planté à l'automne dans mes pots en zinc.
Pour cela, j'ai utilisé les bulles d'air fournies dans les colis Promesse de fleurs pour isoler les pots et donc les racines. Lorsqu'il n'y en avait plus, je suis passée au papier bulle. Ensuite, j'ai couvert les pots de feuilles mortes, pour isoler cette fois les parties aériennes.

Voilà la famille Bibendum !

J'ai également acheté des voiles d'hivernage chez Mano Mano auprès du marchand Provence Outillage. Si nécessaire, je pense d'ailleurs passer directement par eux. 

J'ai acheté un voile d'hivernage 2 x 10 mètres de 30g/m² (blanc) de la marque Werkapro et du voile d'hivernage 2 x 5 mètres de 90g/m² (beige) de la marque Sodipa. 
Pour info, il en existe également en 60g/m² de couleur verte.


Je me servie du plus épais (90g/m²) pour couvrir la partie basse de ma cobée scandens blanche. Elle a bien résisté au -1°C qu'il y a déjà eu, alors je me dis que peut-être je pourrais réussir à la conserver pour l'année prochaine. Le pied est grand et assez vigoureux. Les cobées peuvent s'hiverner en intérieur, mais ici, les gelées sont généralement faibles alors je tente ma chance !


Je me suis ensuite lancée dans la protection des arbustes plantés cette année. Je les ai plantés en haut du talus, c'est donc une zone fortement exposée au vent et au froid. 
J'ai donc emmalloté le deutzia gracilis (à gauche) et l'érable du Japon 'Seiryu' (à droite).
Ils sont bien rustiques mais je préfère ne pas prendre de risque, surtout avec l'acer.


Même chose avec le seringat 'Manteau d'Hermine', 
cette fois avec du voile 30g/m² car plus de 90g/m².


J'ai également protégé les dernières plantations...

Clématite 'Scented Clem'
Caryopteris clandonensis 'Sterling Silver'
Caryopteris 'White Surprise'

Du côté du potager, j'ai coupé tous les pieds de tomate à ras le sol. J'ai ensuite déposé des cartons (encore ici, ceux des colis Promesse de fleurs) et les ai recouvert de feuilles mortes. Ensuite, rapatriement de tous les pots qui traînent par ci, par là, avec boutures ou semis.

La cabane à droite, c'est du côté de mon papa 😉

Mes pots sous haute protection

J'ai également ressorti le tunnel de forçage. En dessous, tous mes derniers semis !
Avec beaucoup de feuilles mortes pour isoler les côtés.


Voilà, tout le monde est au chaud sous la couette !
J'espère retrouver toutes mes petites merveilles au printemps.

D'ailleurs, en parlant de printemps, il semble déjà là...
à voir ces petits bébés de cerinthes !



Les oiseaux ont eu le droit à un plein de graines, 
avec le beau porte-graisse de chez Arrosoir et Persil.


Le froid n'est peut-être pas au rendez-vous, mais la grisaille oui !


Aparté : 
Si vous ne l'avez pas déjà fait, je vous invite à visionner l'émission Rendez-vous en terre inconnue de mardi dernier, avec Frédéric Lopez et Thomas Pesquet. Elle met en lumière un peuple autochtone colombien qui se bat pour protéger ses terres et la Terre.
C'est par ici (disponible jusqu'à mardi prochain) !
Et vous pouvez même faire un don pour les aider à racheter leurs terres ancestrales pour les protéger. et y reconstituer la biodiversité.. ça se passe par . 😉

Sur ce, belle journée !

Commentaires

  1. Il faut que je la regarde cette émission, vous êtes déjà 2 à en parler…
    Tu as été super sérieuse avec la couverture de te plantes ! Je pense que protégé de la sorte, tout le monde va revenir te voir au printemps :-)
    Bon week-end Claudine. La pluie ne nous permettra certainement pas d'aller au jardin ! Pour moi ce sera donc les travaux de la cuisine ;-) Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu as regardé l'émission depuis... elle n'est plus disponible longtemps, encore. Pour ce qui est de la protection des plantes, effectivement, on ne lésine pas ;-)
      Bisous

      Supprimer
  2. Quel boulot, bravo! Ici, en bonne fainéante, je me suis contentée de rentrer les plus frileuses dans le garage ou la serre froide. le reste doit de débrouiller!
    Bonne soirée, Véro.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Etant donné qu'on est là-bas principalement les week-ends, impossible de surveiller les températures et de protéger les plantes au jour le jour. Du coup, protection maximale 100% du temps ;-)
      Bisous

      Supprimer
  3. voilà le jardin prend ces quartiers d'hiver !!! oui cet émission est top vraiment

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés