Accéder au contenu principal

Sélection

Au nom de mes roses : Cosy Rose (Lebrun, 2017)

Il y a dans mon jardin le plus adorable des rosiers... un nuage de minuscules fleurs d'un ton rose pâle  qui s'éclaircit à mesure que les corolles s'épanouissent.

Ce rosier est une création de Jean-Lin Lebrun, de la pépinière Mela Rosa. Il a été officiellement baptisé en 2017, et a rejoint le jardin en novembre 2018. Je vous l'avais alors présenté dans un article, en compagnie de sa petite famille.

   Avec ses 30x50cm, 'Cosy Rose', puisque c'est son petit nom, est petit mais a tout d'un grand... un coussin dans lequel on se loverait bien ! Regardez-moi ces toutes petites fleurs... c'est bien trop mignon !

Comme mes autres Mela Rosa, il s'est montré tardif cette année. Les photos ont été prises à la mi-juillet, à l'apogée de sa première floraison... c'est-à-dire quand beaucoup de rosiers préparent leur remontée! Cela ne l'empêche pas lui-même de déjà préparer la sienne.

'Cosy Rose' est un tout-terrain, comme de nombreuses créations de Jean…

Drôles de bêtes

Voilà bien longtemps que je n'ai pas publié d'articles... 
mais j'avoue qu'avec le début de mon stage et toutes les photos que j'ai à trier,
j'ai préféré me consacrer à d'autres loisirs.
Je vais quand même essayer de publier plus régulièrement !

Je reviens aujourd'hui pour vous parler de deux rencontres que j'ai faites ce week-end,
en plus du petit lapin que j'ai revu dans le champs du voisin.

La première, ce fut avec cet insecte impressionnant. Il se trouvait sur le tronc du magnolia, et je l'ai vu à deux reprises :
vendredi soir et samedi soir... avant qu'il prenne son envol et quitte le jardin.
Il s'agit d'un lucanus cervus mâle appelé communément "cerf-volant" (pas besoin de vous expliquer pourquoi !).

Cette espère est en voie de disparition, et si vous avez la chance d'en croiser un spécimen
 - attention, les femelles n'ont pas de grands bois! -
 vous pouvez le signaler sur le site de l'Office pour les insectes et leur environnement.

Je peux vous dire que ça fait quelque chose quand on tombe nez à nez avec ce gros coléoptère !
Il faisait bien 6-7 cm et pour un insecte, ça reste très gros 😁


La deuxième petite bête rencontrée était un petit amphibien que j'ai identifié peut-être à tort comme un crapeau juvénile.
Pour le coup, c'est assez drôle de voir un amphibien plus petit qu'un insecte 
parce qu'il ne mesurait pas plus de 3 centimètres, je pense!

Il se trouvait dans le paillis de mes tomates et après pris quelques photos, je l'ai laissé tranquille.


Sur ce, je vous souhaite une belle semaine sous le soleil,
et je vous dis à bientôt avec un article sur les plantes cette fois (promis!).

Commentaires

Publier un commentaire

Articles les plus consultés