Accéder au contenu principal

Sélection

Au nom de mes roses : Cosy Rose (Lebrun, 2017)

Il y a dans mon jardin le plus adorable des rosiers... un nuage de minuscules fleurs d'un ton rose pâle  qui s'éclaircit à mesure que les corolles s'épanouissent.

Ce rosier est une création de Jean-Lin Lebrun, de la pépinière Mela Rosa. Il a été officiellement baptisé en 2017, et a rejoint le jardin en novembre 2018. Je vous l'avais alors présenté dans un article, en compagnie de sa petite famille.

   Avec ses 30x50cm, 'Cosy Rose', puisque c'est son petit nom, est petit mais a tout d'un grand... un coussin dans lequel on se loverait bien ! Regardez-moi ces toutes petites fleurs... c'est bien trop mignon !

Comme mes autres Mela Rosa, il s'est montré tardif cette année. Les photos ont été prises à la mi-juillet, à l'apogée de sa première floraison... c'est-à-dire quand beaucoup de rosiers préparent leur remontée! Cela ne l'empêche pas lui-même de déjà préparer la sienne.

'Cosy Rose' est un tout-terrain, comme de nombreuses créations de Jean…

Un tuto coiffure, ça vous dit ?

Jusqu'à l'année dernière peut-être, le massif du magnolia (là où j'ai créé le nouveau massif) 
était surtout le royaume des jonquilles. En fait, il n'y avait que ça sous l'arbre.
Depuis, j'ai planté de nombreuses petites plantounes et déplacé des dizaines de bulbes.
Il en reste quelques dizaines tout de même, qui égaient ce massif au début du printemps. 

Entrons dans le vif du sujet... Une fois les fleurs des jonquilles fanées, que faire de leurs feuilles?
Les feuilles des jonquilles ont tendance à se ramollir et se couchent avec le vent sur les petites plantes qui se retrouvent vite étouffées. Pourtant, il faut bien les laisser car sans elles, les bulbes ne peuvent pas se "recharger" pour le printemps suivant...

C'est là que la coiffure intervient !
Et oui, car il suffit de tresser les feuilles pour éviter qu'elles n'écrasent les plantes 
et pour leur donner un aspect plus joli (car il faut se l'avouer, elles ne sont pas du plus bel effet !).

Pour cela, on fait comme les cheveux : on prend trois "mèches" et on tresse.
Le mieux est de prendre des "mèches" plutôt petites histoire de pouvoir bien serrer la tresse et que cela tienne. 
Il faut de préférence couper les tiges florales qui sont trop rigides.

Et hop, le tour est joué !


Les feuilles tressées se trouvent juste à côté du banc en pierre.
Avant, les feuilles s'étalaient dans l'autre sens, là où poussent entre autres un fuschia et un echinacea 
(qui avaient du mal à démarrer là-dessous) et des semis spontanés de monnaie du pape.
Avec les tresses, j'ai pu les faire retomber dans l'autre sens, les discipliner et les enjoliver.



Je ne sais pas combien de temps cela va tenir... je ne suis pas allée jusqu'à leur mettre des élastiques !
Mais j'espère qu'au moins, si elles se défont, les feuilles auront pris le pli et resteront disciplinées (avant de les couper...)

Bises mouilées de Normandie, il pleut des cordes 😕

Commentaires

  1. Bonjour! Je tresse de la même manière les feuilles des iris de Hollande. C'est esthétique jusqu'au séchage complet :-)

    RépondreSupprimer
  2. Je l'ai fais sur certains Narcisses. J'ai mis du raphia parce que les tiges étant plus grosses, ça ne tenait pas.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Claudine ! J'aime beaucoup l'idée et, sur le plan purement esthétique, je trouve cela très chouette également ! Tu nous diras combien de temps tient ce tressage. Bises !

    RépondreSupprimer
  4. ce sont de magnifiques idées je trouve

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Articles les plus consultés