Accéder au contenu principal

Sélection

Au nom de mes roses : Cosy Rose (Lebrun, 2017)

Il y a dans mon jardin le plus adorable des rosiers... un nuage de minuscules fleurs d'un ton rose pâle  qui s'éclaircit à mesure que les corolles s'épanouissent.

Ce rosier est une création de Jean-Lin Lebrun, de la pépinière Mela Rosa. Il a été officiellement baptisé en 2017, et a rejoint le jardin en novembre 2018. Je vous l'avais alors présenté dans un article, en compagnie de sa petite famille.

   Avec ses 30x50cm, 'Cosy Rose', puisque c'est son petit nom, est petit mais a tout d'un grand... un coussin dans lequel on se loverait bien ! Regardez-moi ces toutes petites fleurs... c'est bien trop mignon !

Comme mes autres Mela Rosa, il s'est montré tardif cette année. Les photos ont été prises à la mi-juillet, à l'apogée de sa première floraison... c'est-à-dire quand beaucoup de rosiers préparent leur remontée! Cela ne l'empêche pas lui-même de déjà préparer la sienne.

'Cosy Rose' est un tout-terrain, comme de nombreuses créations de Jean…

Prémisse du printemps

Comme Patricia, je suis impatiente de voir arriver les premières floraisons de l'année,
et même le printemps avec son lot de bulbes notamment. Au jardin, ils commencent à pointer le bout de leurs feuilles voire même les premiers boutons... Mais il se passe bien des semaines avant que les boutons n'éclosent. Alors comme toujours, il faut être patient.

Ce qui n'est pas forcément facile lorsque l'on a planté plus de 300 bulbes à l'automne,
et qu'on a hâte de les voir fleurir pour la première fois 😁

Les perce-neige ne devraient pas tarder... surtout qu'ils étaient déjà installés !
Ces narcisses, déménagés à l'automne, ont l'air pressés de sortir
Ce sera une découverte avec ces alliums pulchellum... mais pas avant juillet !!

Sous les feuilles mortes, on guette les petites pousses vertes... ici des crocus.

Certaines vivaces et certains arbustes nous offrent aussi des floraisons tôt dans l'année, et profitent d'autant plus de leur moment de gloire que la concurrence est plutôt limitée.

Boutons prêts à éclore sur le vieux cognassier du Japon
Petite touche de couleur avec cette jolie primevère

Les rois de janvier, ce sont bien eux, les hellébores...

J'espère que mon printemps ne sera pas compromis par quelques gourmands... la coupe est bien nette, lapin ou autre rongeur, j'espère qu'il laissera mes bulbes fleurir !


Belle fin de semaine 😊

Commentaires

  1. Ooh… je n'ai pas constaté ça chez moi… Mais à mon avis tu es en avance, il fait plus doux en Normandie. Mes Hellébores sortent à peine de terre, t'as qu'à voir ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certains hellébores ont encore leurs boutons au ras du sol, et je trouve justement qu'ils sont en retard par rapport à certains que j'ai vu sur d'autres blogs. Et j'ai l'impression qu'il y aura moins de fleurs que l'année dernière pour eux ! Ce sont les pieds les plus jeunes qui ont sorti leurs premières fleurs, et elles sont loin d'être nombreuses.
      Il fait plus doux en Normandie mais les températures restent très stables et quand il fait plus chaud du côté de Paris, les températures restent plus fraîches en Normandie donc pas sûre que les effets soient que positifs ;-)

      Supprimer
  2. C'est déjà réjouissant dis-donc ! 300 bulbes cela promet d'être magnifique et tu as eu bien du mérite de les planter. Ici aussi seule une variété d'hellébores a fleuri, ils sont blancs, les pourpres se font attendre et je me demande même s'il vont fleurir. Je n'ai aucun perce-neige pourtant cela me fait bien envie. Dur dur de voir les prémices de tulipes se faire grignoter et même dévorer en souterrain. Grrr ! l'an passé j'en avais protégé certains avec des bouteilles de plastic mais je te l'accorde ce n'est guère romantique ! Hâte de voir toutes tes belles floraisons Claudine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les perce-neige, c'est une valeur sûre et ça met du baume au cœur pendant l'hiver ! J'espère que tous tes hellébores fleuriront... Chez moi, pas de dégâts en souterrain il me semble, juste en surface et c'est la première fois que je vois ça. En vrai, je pourrais les protéger durant la semaine, lorsque l'on est pas là... le côté inesthétique ne pose pas de soucis lorsqu'on ne voit pas ce qui est moche ;-)
      J'ai hâte aussi, bisous et belle semaine

      Supprimer
  3. j'aime quand arrive fin janvier la nature se réveille et tout commence à changer au jardin !!
    merci pour ces doux moment dans le tien de jardin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, janvier, ce sont vraiment les balbutiements du printemps... février, ça commence à être un peu plus sérieux avec les crocus et mars... c'est l'explosion des bulbes ;-)

      Supprimer

Publier un commentaire

Articles les plus consultés