Accéder au contenu principal

Sélection

Au nom de mes roses : Cosy Rose (Lebrun, 2017)

Il y a dans mon jardin le plus adorable des rosiers... un nuage de minuscules fleurs d'un ton rose pâle  qui s'éclaircit à mesure que les corolles s'épanouissent.

Ce rosier est une création de Jean-Lin Lebrun, de la pépinière Mela Rosa. Il a été officiellement baptisé en 2017, et a rejoint le jardin en novembre 2018. Je vous l'avais alors présenté dans un article, en compagnie de sa petite famille.

   Avec ses 30x50cm, 'Cosy Rose', puisque c'est son petit nom, est petit mais a tout d'un grand... un coussin dans lequel on se loverait bien ! Regardez-moi ces toutes petites fleurs... c'est bien trop mignon !

Comme mes autres Mela Rosa, il s'est montré tardif cette année. Les photos ont été prises à la mi-juillet, à l'apogée de sa première floraison... c'est-à-dire quand beaucoup de rosiers préparent leur remontée! Cela ne l'empêche pas lui-même de déjà préparer la sienne.

'Cosy Rose' est un tout-terrain, comme de nombreuses créations de Jean…

Bilan des semis 2018 : consolida regalis

Cette année, avec le SOL, j'ai attrapé une frénésie des semis. J'en ai fait beaucoup (beaucoup, beaucoup...).
Certaines graines ont très bien levé, d'autres moins... c'est le jeu des semis !
J'en ai encore beaucoup qui pourraient germer d'ici le printemps prochain, 
et j'ai aussi une grande quantité de plantules qui attend encore le repiquage.
Ça tombe bien, je vais avoir toute la semaine prochaine pour m'en occuper 😊

J'ouvre donc cette nouvelle série d'articles pour vous parler de mes réussites (et aussi, peut-être, de mes échecs).
Je ne peux pas vous détailler le processus de germination de chaque type de graines, 
car tout simplement je ne suis pas sur place la semaine, 
et les graines ne m'attendaient pas pour germer (ouf !).

Sachez juste que j'ai effectué la quasi-totalité de mes semis en godets
dans un mélange terre de jardin/compost/sable et en extérieur.
J'ai semé dès février et ce jusqu'à fin avril je dirais.
J'ai de temps à autre utiliser des tunnels de forçage 
pour aider à la germination quand il faisait froid et protéger les jeunes plantules.

Vous savez donc l'essentiel !
Pas trop le choix si ce n'est semer et attendre patiemment que les graines veuillent bien germer...

Je commence ma série par une très belle réussite: les consolidas regalis.
Il y a la variété 'Snow Cloud' (blanche) et la variété 'Blue Cloud' (plutôt violette que bleue).
Les graines proviennent de Chiltern Seeds. Je les ai semées en février (stratification nécessaire) et elles ont germé très facilement.
Ce sont des annuelles de la famille des delphiniums mais plus petites (70cm) et plus aériennes.
Comme leur joli nom l'indique, ce sont des nuages de fleurs qui s'épanouissent au-dessus d'un feuillage finement découpé.
C'est simple, je les adore! Elles ont d'ailleurs trouver leur place à plusieurs endroits du jardin.



Leur floraison est longue puisqu'elle est annoncée comme durant de juillet à octobre.
Chez moi, elle a bien commencé fin juin - début juillet, et même s'ils commencent à faner,
les consolidas ne déméritent pas avec la sécheresse qui sévit en ce moment.
Bonne nouvelle pour les seedloveurs, je vois déjà plein de petites gousses de graines se former 😉




Ils sont beaux, faciles à réussir... et faciles à associer,
comme ici avec l'agastache 'Summer Love'.
Inutile de vous dire que je vous les conseille fortement!



Belle fin de journée, et que la pluie soit avec vous!

Commentaires

  1. Je connaissais déjà D. ajacis mais ton regalis me semble encore plus élégant !

    RépondreSupprimer
  2. de bien belles réussites en effet
    bravo et que du bonheur

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour, je découvre ton blog grâce au lien que tu as mis dans le groupe Facebook Seeds of love, et je l'ai mis dans mes favoris pour le suivre :-)
    Je ne connaissais pas ces Delphinium regalis (puisque c'est leur nouveau nom), ils sont très gracieux, et tes photos les mettent bien en valeur.
    Et puis je vois que nous avons beaucoup de passions en commun (plantes, cheval, photo, ...). J'ai eu mon cheval à 42 ans ... tu auras peut-être le tien avant ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Bravo Claudine, de la réussite en perspective ! Semiaquilegia, je ne connais pas ... Je suis très en retard par rapport à toi, j'espère qu'il n'est pas trop tard pour certaines graines !! Bonne continuation !
    Fatima

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Articles les plus consultés